Expo Père et Fille

Jean-Philippe DESCAMPS et sa fille Noémie DESCAMPS, deux peintres chretiens qui vous annoncent très prochainement leur exposition de vente, dès ce mercredi 01 juillet à partir de 18h. Plus de détaille, visiter notre page événements.

Qui sont-ils, comment sont- ils arrivé à faire de la peinture et quels sont leurs styles?
Voici en quelques lignes leurs descriptifs.

Jean-Philippe DESCAMPS, Né à Roubaix -France- le 1 septembre 1950.

Scolarité classique ;Bac scientifique. Un intérêt certain pour le dessin la photo. Etude supérieure d'architecte d'intérieur -spécialité :agencement d'espaces commerciaux.

Il a commencé en tant qu'indépendante dans l'aménagement en Belgique en suite un départ pour l'étranger, retour en France.

Et vers l'an 2000 il a travaillé en tant qu'architecte espaces commerciaux divers dans plusieurs sociétés françaises. Une période également de recherche graphique et un intérêt évident pour la couleur.

Le point de départ a était la calligraphie notamment arabe  - Hassan MASSUUDY.., puis une recherche esthétiques de formes et couleurs.

Aquarelles ,encres colorées puis toiles acryliques...

Aujourd'hui peintre autodidacte, aucunes recherches de reproduction de la réalité.

Citations:
- la photographie est  suffisante pour moi, par contre à partir de clichés suffisamment évocateurs, une recherche de formes et de couleurs souvent en opposition du regard classique.

- Un tableau est un coup de cœur, artiste reconnu ou pas, on place alors la toile à un endroit où l'œil pourra se rassasier à loisir.

 

Noémie Descamps, née à Tournai le 17/09/1986, dans une famille protestante.

Grandissant avec des parents talentueux dans le domaine de l'art: mon père étant architecte d'intérieur, les couleurs étaient et sont encore son dada; quant à ma maman, institutrice de métier, ayant fait ses études inférieurs dans le domaine artistique, le dessin est un de ses dons. Quand j'étais petite, j'ai le souvenir qu'elle me demandait parfois de poser quelques minutes et durant ce temps elle faisait un croquis de moi (ou de ma sœur).

De ce fait, comme on dit, la pomme n'est pas tombé loin de l'arbre.

Ma mère, ayant le sens de la pédagogie, nous encourageait ( moi et ma sœur) dans les domaines artistiques qui nous intéressaient (dessin, macramé, pâte FIMO, etc).

Quand des concours de dessin s'organisaient à Tournai, je tentai ma chance en faisant preuve de créativité. Je me souviens particulièrement d'un concours programmé par un magasin d'autos, j' y avais participé avec ma sœur. J avais 5 ans et beaucoup de foi. de ce fait, après avoir déposé le dessin au magasin concerné, tous les jours, je demandai à mes parents quand je recevrai "mon"cadeau; et ils me répondaient qu'il fallait attendre l'avis du jury encore quelques jours. Arrivé au grand jour, je demandai encore "mon" cadeau, mes parents me disant de patienter jusqu'à l'avis officiel du jury. Puis voilà le grand moment, où effectivement moi et un autre enfant étions les grands gagnants. Je voyais déjà grand à cet âge....

En 1997, nous sommes partis à l'étranger. Mon passe-temps resté le dessin. De ce fait, une ASBL chrétienne pour enfants "Allô Junior" (localisé en Belgique) m'encourageait dans le domaine en me proposant de leur faire des croquis d'animaux et huit images BD par histoires d'enfant qu'ils m envoyaient par e-mail. Ils me récompensaient bien évidemment. Et ce fut un agréable défi !

En 2001, de retour en Belgique. Au niveau scolaire, je choisis l'option "sciences économiques", qui ne fut pas mon point fort. Deux ans plus tard, je me suis orientée, comme ma mère au même âge, en option artistique, aux Beaux-Arts de Tournai, afin d'approfondir et améliorer mes compétences.

De là, mes études supérieures ont été dirigées dans le paramédical avec une approche artistique. C' est un ami proche de la famille qui m'a parlé de cette profession puisque je cherchai du médical et mes parents souhaitaient que je reste dans l'art. Et voilà qu'en ressort la profession d'"ergotherapeute".

Et voilà aujourd'hui, j ai l'opportunitÄ— d'exercer ma profession qui permet d'utiliser le dessin, la peinture, etc comme approche thérapeutique avec différentes populations en difficulté, plus particulièrement en gériatrie.

Cependant, la peinture, le dessin reste un de mes hobbys en dehors du boulot. C'est une technique d'expression non-verbale qui me permet de créer tant des dessins avec une moralité chrétienne que des dessins tout à fait libre. A chacun son interprétation.

C'est une approche qui m'aide à me détendre, oublier les soucis ou encore faire une compétition avec mon père (plaisanterie)...

Je tente dès à présent à le transmettre à mes enfants. À voir d'ici quelques années...

 

Source: AR


Article lu 665 fois

Retour aux articles
nouveau

Rappel menu

Emissions

A propos d'Antioche Radio

Réseaux sociaux

réseaux sociaux
Dj Antioche Restaurant Saint Ors Antioche Design Gospel CD

Copyright © 2017 Antioche Radio Tous droits réservés

Designed by AntiocheDesign

FaceBook YouTube Twitter