Nigeria: Un village chrétien accueille des orphelins

Depuis près de quatre ans, le groupe islamiste Boko Haram mène un combat impitoyable contre les églises et les communautés au Nord du Nigeria. Dès mai 2013, le gouvernement a proclamé l'état d’urgence dans les états d'Adamawa, Borno et Yobe, au nord-est. Environ 300 enfants ont trouvé refuge dans le village relativement sûr de Gulak, proche de la frontière camerounaise, où 14 familles prennent soin d’eux.

L'un de nos collaborateurs nous a appelés en pleine nuit. Peter* a sollicité de l'aide immédiate, car les réserves de nourriture des 14 familles chrétiennes de Gulak allaient bientôt être épuisées. Ces villageois prennent soin des enfants, âgés de deux à douze ans, qui ont réussi à rejoindre Gulak après la destruction quasi totale de leurs villages respectifs par Boko Haram. Un grand nombre de ces enfants sont orphelins et ont été témoins de l'assassinat ou de l'enlèvement de leurs parents. D'autres ont été séparés des leurs pendant la fuite. Plusieurs d'entre eux sont morts de maladies ou de sous-alimentation au cours des semaines passées.

Une villageoise raconte: «J'ai accueilli 45 enfants chez moi. Ils viennent de familles chrétiennes. Même si la situation était déjà très difficile pour nous, je n'ai pu faire autrement, je les ai recueillis dans ma maison.» Comme Peter nous l‘a expliqué, beaucoup d'autres réfugiés ont échoué à Gulak. Mais les habitants ont peur de s'éloigner du village pour aller cultiver leurs champs, et les vivres ont commencé à manquer. Portes Ouvertes a pu y remédier en apportant des denrées alimentaires de base.

Une de ces mères nous a confié: «Je suis si reconnaissante de votre aide. C'est admirable que vous soyez venus jusqu’à notre village, malgré la situation incertaine et dangereuse. Grâce à votre soutien, nous pourrons nourrir les enfants pendant longtemps.»

Les parents d'accueil se soucient aussi du développement émotionnel des enfants recueillis sous leur toit: «Comment allons-nous élever ces enfants après tout ce qu'ils ont subi? Comment faire face à la colère et la haine dans leurs cœurs?» Pour les épauler, Portes Ouvertes leur proposera des formations d'aide post-traumatique, en partenariat avec l'église, comme à bien d'autres endroits dans le Nord du Nigeria.

Source :  Portes Ouvertes


Article lu 1068 fois

Retour aux articles
nouveau

Rappel menu

Emissions

A propos d'Antioche Radio

Réseaux sociaux

réseaux sociaux
Dj Antioche Restaurant Saint Ors Antioche Design Gospel CD

Copyright © 2017 Antioche Radio Tous droits réservés

Designed by AntiocheDesign

FaceBook YouTube Twitter